Ce site contient 629 pages:

Archives: Opinions, Commentaires et Photos

Accord pour une sortie durable de la crise politique entre le Président de la République et des Partis politiques

date de publication Texte publié le lundi 12 janvier, 2015

catégories Crises, Histoire: 1986 -, Partis politiques, Politique et gouvernement, Pouvoir éxécutif

Document reçu le 12 janvier 2015

Cette accord est le deuxième document du genre paraphé par des acteurs politiques en deux semaines et faisant suite au Rapport de la commission présidentielle du mois de la deuxième semaine de décembre 2014 dont le calendrier proposé devint inapplicable.

Appelé « Accord pour une sortie durable de la crise politique entre le Président de la République et des Partis politiques », il a été signé le 11 janvier 2015 à l’Hotel Kinam par le président haitien, Michel Joseph Martelly, et des représentants de partis politiques sans grands poids.

Conscients que leur pays Haïti traverse une crise politique majeure qui risque d’affecter le bon fonctionnement de l’État;

Préoccupés par les conséquences néfastes que risque d’occasionner l’absence de consensus autour d’un accord global de sortie de crise qui tienne compte des revendications légitimes de tous les secteurs de la société haïtienne ;

Soucieux de récupérer, dans les meilleurs délais, la plénitude de la souveraineté nationale en mettant tout en œuvre pour qu’une solution haïtienne soit trouvée à la crise politique;

Désireux de privilégier le dialogue et les négociations comme mécanisme de règlements des conflits et de recherche de solutions ;

Déterminés à trouver ensemble des mesures appropriées pour créer les conditions propices à l’organisation d’élections libres, honnêtes, inclusives, crédibles et souveraines ;

Considérant qu’il est impératif de mettre en place un train de mesures additionnelles pour répondre aux revendications de la population;

Considérant l’acceptation par le Président de la République des recommandations du rapport produit par la commission consultative ;

Nous nous souvenons…

date de publication Texte publié le dimanche 11 janvier, 2015

catégories Désastres naturels, Histoire: 1986 -

5ans_seismeEn conversation avec un ami compatriote récemment, le sujet de la commémoration du 5è anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010 fut soulevé. Il nous a tout simplement conseillé d’oublier et, comme on dit dans le vernaculaire américain « To go on with our life ».

« Nous avions certainement surmonté les méfaits psychologiques de ce désastre, mais comment pouvons-nous oublier? », lui avions-nous répondu.

Non. L’Haïtien authentique qui, en cette funeste après-midi, avait une certaine conscience de la réalité, ne peut oublier, qu’il ait vécu personnellement l’expérience ou, résidant sur une autre altitude et longitude, reçut la nouvelle des médias, d’un parent, d’un ami ou d’une connaissance.

Aujourd’hui, comme hier, comme l’année dernière ou les années précédentes, nous nous souvenons.

Entre fierté et déception, nos vœux en cette nouvelle année.

date de publication Texte publié le mercredi 31 décembre, 2014

catégories Fêtes et célébrations, Indépendance, Jour de l'an

2014 : Une année très riche et extrêmement décevante qui s’achève.

2015Riche, parce qu’à travers des activités tenues un peu partout dans le monde, le nom de notre chère Haïti a été rehaussé et l’excellent travail, dans plusieurs domaines, de certains de nos compatriotes a été reconnu, primé et exposé à des publics qui ignoraient jusque-là notre apport culturel.

Riche, parce que tous, nous avons participé à la grande joie de l’Église catholique qui a vu un de ses prélats, Mgr Chibly Langlois, devenir membre du collège des cardinaux.

L’année 2014 nous a procuré également d’amères déceptions.

Tout d’abord, la situation économique précaire de la majorité de nos compatriotes ne s’est nullement améliorée. Et, comme pour les ridiculiser, nous leur avons offert ce palliatif qu’est le Carnaval des fleurs au cœur de l’été. Ceux qui détiennent les rênes du pouvoir, ont préféré faire la sourde oreille à leurs cris de désespoir, leurs revendications légitimes.

Accord tripartite du 29 décembre 2014

date de publication Texte publié le mercredi 31 décembre, 2014

catégories Chambre des députés, Élections, Histoire: 1986 -, Politique et gouvernement, Pouvoir éxécutif, Sénat

Cet accord fut signé quatre jours après la désignation d’Evans Paul à la tête de la Primature entre le président Joseph Martelly et les présidents du Sénat, de la Chambre des Députés et du Conseil Supérieur de la Police Judiciaire (CSPJ), respectivement Simon Dieuseul Desras, Jacques Stevenson Timoléon et Anel Alexis Joseph, en vue d’une solution à la crise née de la non-tenue des élections législatives et municipales.

Selon cet accord, le Conseil électoral sera reconstitué, le mandat des députés sera prolongé jusqu’au 24 avril 2015 et celui des sénateurs dont le mandat arrivait à terme jusqu’au 9 septembre.

Les parlementaires, quant à eux, ont convenu de voter la loi électorale, et ratifier le premier ministre désigné.

1. Michel Joseph Martelly, agissant tant en sa sa qualité de chef de l’État que comme chef du pouvoir Exécutif, représentant le Pouvoir exécutif;

2. Simon Dieuseul Desras et Jacques Stevenson Timoléon, respectivement président du Sénat et président de la Chambre des Députés, représentants le pouvoir législatif;

3. Anel Alexis Joseph, agissant tant en sa qualité de président de la Cour de Cassation que comme président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, représenta du pouvoir judiciaire;

accord_tripartite20141229
De gauche a droite:
Député Timoléon, Sénateur Desras, Président Martell
et Mtre Anel Joseph.

Mesaj prezidan Michel Joseph Martelly nan okazyon Fèt Nwèl la

date de publication Texte publié le jeudi 25 décembre, 2014

catégories Crises, Discours, Fêtes et célébrations, La présidence, Politique et gouvernement

Texte reçu le 25 décembre 2014

Frè m ak Sè m yo nan kat kwen peyi Dayiti ak lòt bò dlo,

martellyMwen voye yon gwo kout chapo pou nou.

Mwen konnen jan fèt Nwèl la se yon moman enpòtan nan lavi chak Ayisyen.

Jounen sa a espesyal paske Nwèl se fèt lapè, se fèt solidarite youn ak lòt. Se yon tan ki envite nou pataje, yon tan pou nou antann nou, pou nou pote kole youn ak lòt. Se yon tan ki mande refleksyon, yon fason pou nou ka rezoud pwoblèm ki mete nou dozado.

Ayisyèn, Ayisyen,

Tankou jan mwen toujou di nou, se nan tèt ansanm nou ap jwenn fòs pou nou develope peyi a. Jou Nwèl sa a, se mesaj fratènite, rekonsilyasyon, ak lanmou mwen pote pou nou.


Accueil | Arts et culture | Economie et Finances | Education | Généralités | Géographie
Histoire et société | Politique et gouvernement | Religion | Santé | Sports et loisirs
Droits Réservés
© Haiti-Référence 1999 - 2015
P.O. Box 365216| Boston, MA 02136-5216 (U.S.A.)
Image signalant le début de la page. Courtoisie webgraphique.com
Début de la page
   Règles de confidentialité