Ce site contient 631 pages:

Archives: Opinions, Commentaires et Photos

Lettre de la Conférence Haitienne des Religieux

date de publication Texte publié le samedi 7 mars, 2015

catégories Criminalité, Église catholique, Religion, Société

Notre cri

Non à la violenceLa CHR (Conférence Haïtienne des Religieux) s’unit aux autres secteurs de la société pour dénoncer une nouvelle fois la dégradation de la situation du pays et particulièrement cette recrudescence de l’insécurité qui a déjà fait trop de victimes parmi le peuple.

Aujourd’hui nous voulons dénoncer surtout la vague d’épreuves, d’injustice et de persécutions qui s’abat sur nos communautés religieuses où plusieurs d’entre nous avons été systématiquement cambriolés, insultés, humiliés, frappés par des individus armés. D’octobre 2014 à nos jours 25 maisons ont été attaquées, certaines plusieurs fois, ainsi que le Centre du Renouveau Charismatique à Tabarre. Et c’est presque le même scénario qui se reproduit: de nuit ou à l’aube des hommes armés de pistolets, piques et bâtons intimident, insultent, brutalisent, giflent des religieuses et des religieux et emportent tout ce qu’ils trouvent comme argent destiné dans plusieurs cas à nos œuvres au bénéfice de la population. Certaines victimes ont même été hospitalisées.

Quand tout un peuple se fourvoie!

date de publication Texte publié le samedi 21 février, 2015

catégories Carnaval, Leadership politique, Politique et gouvernement

Texte reçu le 20 février 2015

Du Dr Jean L. Théagène

Le char de Barikad sur lequel un chanteur a été électrocuté par un câble électricL’habitude des funérailles symboliques organisées à cor et à cri par les activistes de ce pays interpelle aujourd’hui comme mesure compensatoire la célébration des funérailles réelles de dix-huit jeunes carnavaliers haïtiens et dans le même temps celles d’un gouvernement dont le moins qu’on puisse dire est qu’il est mortifère.

Au fil de la discorde distillée d’abord à petites doses, puis à grandes goulées à un peuple invariablement affamé et assoiffé par les apparatchiks d’un mouvement en constante régression, il parait indiqué de donner à cette phratrie d’autres motifs de vie, de lui offrir d’autres voies d’accès dans sa quête permanente d’un épanouissement et d’un bonheur à la mesure de ses aspirations. La persistance dans l’échec est à nos yeux une démarche suicidaire. Et de tels rendez-vous, répétés à intervalles réguliers, sont indignes d’une collectivité qui a connu dans le passé l’exaltation des “prestations d’étoiles dans un ciel dévasté”.

L’occasion nous est offerte de contrôler le tirant d’eau et d’en maintenir l’étiage dans les digues de retenue devant faire tourner les turbines du progrès. Ce ne sont certes pas les bras qui manquent pour promouvoir les machines, ni des cerveaux pour concevoir les plans d’ensemble. Mais face au dysfonctionnement entre l’idée et l’action, entre le signe et son indice, il y a aussi mécompte dans les résultats. La méthode qui privilégie la dominante quantitative par rapport à l’efficacité est donc mauvaise.

Pasko, le plasticien narrateur

date de publication Texte publié le vendredi 13 février, 2015

catégories Arts et artistes, Culture

Texte reçu le 9 février 2015

De Robinson d’Haiti

Cric, crac ! Il était une fois la terre maigrissait. Et les arbres se sont laissé pousser des seins pour l’allaiter… Ainsi nous parlerait une toile de Pierre Pascal Mérisier (Pasko), le conteur qui nous peint des légendes.

pasko2015

L’artiste compose son récit pictural à partir d’une combinaison d’éléments graphiques qui se chevauchent, en vue de donner un sens inédit aux choses. Par exemple, j’ai pu voir, dans un de ses tableaux, un manchot dont le bras manquant lui sert de pénis en passant par son trou du cul. Tout cela est bien lisible et visible, car Pasko tient toujours ses formes à distance du fond.

Accord pour une sortie durable de la crise politique entre le Président de la République et des Partis politiques

date de publication Texte publié le lundi 12 janvier, 2015

catégories Crises, Histoire: 1986 -, Partis politiques, Politique et gouvernement, Pouvoir éxécutif

Document reçu le 12 janvier 2015

Cette accord est le deuxième document du genre paraphé par des acteurs politiques en deux semaines et faisant suite au Rapport de la commission présidentielle du mois de la deuxième semaine de décembre 2014 dont le calendrier proposé devint inapplicable.

Appelé « Accord pour une sortie durable de la crise politique entre le Président de la République et des Partis politiques », il a été signé le 11 janvier 2015 à l’Hotel Kinam par le président haitien, Michel Joseph Martelly, et des représentants de partis politiques sans grands poids.

Conscients que leur pays Haïti traverse une crise politique majeure qui risque d’affecter le bon fonctionnement de l’État;

Préoccupés par les conséquences néfastes que risque d’occasionner l’absence de consensus autour d’un accord global de sortie de crise qui tienne compte des revendications légitimes de tous les secteurs de la société haïtienne ;

Soucieux de récupérer, dans les meilleurs délais, la plénitude de la souveraineté nationale en mettant tout en œuvre pour qu’une solution haïtienne soit trouvée à la crise politique;

Désireux de privilégier le dialogue et les négociations comme mécanisme de règlements des conflits et de recherche de solutions ;

Déterminés à trouver ensemble des mesures appropriées pour créer les conditions propices à l’organisation d’élections libres, honnêtes, inclusives, crédibles et souveraines ;

Considérant qu’il est impératif de mettre en place un train de mesures additionnelles pour répondre aux revendications de la population;

Considérant l’acceptation par le Président de la République des recommandations du rapport produit par la commission consultative ;

Nous nous souvenons…

date de publication Texte publié le dimanche 11 janvier, 2015

catégories Désastres naturels, Histoire: 1986 -

5ans_seismeEn conversation avec un ami compatriote récemment, le sujet de la commémoration du 5è anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010 fut soulevé. Il nous a tout simplement conseillé d’oublier et, comme on dit dans le vernaculaire américain « To go on with our life ».

« Nous avions certainement surmonté les méfaits psychologiques de ce désastre, mais comment pouvons-nous oublier? », lui avions-nous répondu.

Non. L’Haïtien authentique qui, en cette funeste après-midi, avait une certaine conscience de la réalité, ne peut oublier, qu’il ait vécu personnellement l’expérience ou, résidant sur une autre altitude et longitude, reçut la nouvelle des médias, d’un parent, d’un ami ou d’une connaissance.

Aujourd’hui, comme hier, comme l’année dernière ou les années précédentes, nous nous souvenons.


Accueil | Arts et culture | Economie et Finances | Education | Généralités | Géographie
Histoire et société | Politique et gouvernement | Religion | Santé | Sports et loisirs
Droits Réservés
© Haiti-Référence 1999 - 2015
P.O. Box 365216| Boston, MA 02136-5216 (U.S.A.)
Image signalant le début de la page. Courtoisie webgraphique.com
Début de la page
   Règles de confidentialité